Sigmedic

Hack'n Geek

Pourquoi j'aime World of Warcraft

Le 26 février 2024 / Aucun commentaire

Wow, c'est un jeu auquel je joue depuis maintenant presque 18 ans.

Mon dieu, 18 ans ça commence à faire long pour un jeu. Pourtant, lorsque je me retrouve devant la page de sélection de mes persos j'ai toujours les mêmes sensations. Tous ces avatars sur l'écran avec lesquels j'ai partagé des heures de jeu se présentent devant moi. Ils sont là, à m'attendre, avec leur équipement minutieusement choisi pour correspondre au mieux à la projection que je me fais d'eux. Mais, il y en a un pour qui c'est différent, il est à part, tout en haut de la liste. Mon démoniste qui porte le même pseudo que moi. C'est au travers cet avatar, un ingénieur mineur de profession, que j'ai vécu le plus de choses dans World of Warcraft. Et après autant d'année, je m'amuse toujours autant avec lui à parcourir les vastes terre d'Azeroth.

J'ai commencé le jeu durant la première extension Burning Crusade. J'ai fait plusieurs pauses, parfois d'un an, mais rarement moins, et après autant d'année de jeu, j'y retourne régulièrement pour faire avancer mon aventure… mais après autant d'année de jeu, pourquoi je l'aime tant ce jeu ?

Tout d'abord, le contenu est gigantesque, il y a toujours quelques chose à y faire et je découvre toujours de petits trucs à finir. Je pense que c'est une des choses qui me fait aimer pleinement le jeu, son contenu abyssal. Les zones à découvrir sont immenses, il m'arrive de temps en temps de revenir sur des vieilles régions mises de côté pour "plus tard" et de découvrir qu'il y a un petit truc à débloquer comme un jouet ou une mascotte que je n'avais pas vu la 1ʳᵉ fois. Et les "vieilles" zones, même si elles ne sont plus le centre d'activité de l'extension, elles sont encore (et même de plus en plus) réutiliser pour faire avancer l'histoire actuelle, ce qui ne fige pas complètement l'ancien monde et nous donne cette sensation d'un univers vivant. D'ailleurs les détails sont placés aux petits oignons et il m'arrive de découvrir un panneau de boutique particulièrement bien foutu ou avec des petits détails marrant auquel je n'avais pas fait attention avant, bien que j'y sois passé devant des dizaines et des dizaines de fois.

Et là, je ne parle que des zones géographiques du jeu, de l'espace dans lequel on évolue, je ne parle pas des combinaisons race/classes/professions qui permettent à tous de trouver le gameplay qui convient, ni des modes de jeu que ce soit PvE PvP ou la chasse à la collection des mascottes, ou celle des montures, et encore moins des Haut Fait.... et j'allais oublier le trading, où l'art de se faire des PO (Piece d'Or) avec l'hôtel des ventes ou encore monter ses métiers pour devenir un artisan reconnu dans la capitale. Quitte à me répéter, le contenu de WoW me retourne le cerveau.

Comme je le disais au début de cet article, il y a quelques chose de viscérale qui nous lie avec notre avatar, enfin, je ne pense pas que ce soit le cas pour tout le monde, mais pour moi, ce fut le cas. J'ai passé du temps à trouver la classe, à jouer et à peaufiner son apparence et une fois fait on s'y attache, il devient comme un prolongement de soi-même. Pour moi, c'est mon personnage principal, mon main comme on dit, le démoniste sigmedic. On fait progresser son personnage au fil des extensions, au fil des patchs, on lui fait vivre des aventures ou plus tôt, nous vivons à travers cet avatar des aventures uniques. Nous croisons et rencontrons des personnages et lieux mythiques.

Mais pour que tout cela soit bien retranscrit, il faut un univers bien décris qui nous donne l'impression d'avoir quelques choses de consistant. Sans faire des arcs narratifs compliqués, cette cohérence nous donne un support sur lequel nous pouvons progresser. À travers les livres et autres ouvrages sortis en librairie, l'univers de Wow est devenu imposant, au point ou des youtubeurs prennent le temps d'expliquer par morceaux des parties de l'histoire de wow pour bien saisir des nuances qui pourraient nous échapper.

J'aime me balader dans wow et tomber sur une statue mémorial d'un personnage iconique de la saga, ou sur des références du lore qu'il soit contemporain à notre aventure ou non. Tous est réfléchi, pas de place au hasard, pas génération procédurale. S'il y a une tribu de troll dans un coin c'est qu'il y a une raison dans l'histoire de la région où dans l'histoire des trolls. Et c'est la même logique pour l'ensemble du contenu dans Worl of Warcraft.

Vivre dans cet univers en devient exaltant, car nous jouons dans un univers qui devient à nos yeux vivant. Nous attendons la prochaine extension et patch comme le nouvel épisode d'une série que nous ne voulons pas louper, nous continuons à faire vivre notre avatar, car quelque part à travers lui c'est un peu nous que nous continuons à faire vivre et qui nous survivra peut-être (comme c'est le cas des mémoriaux de vraies personnes dans le jeu, ou contenu de tout genre et autres ester eggs en références à des joueurs parfois décédés)

Et toi à quoi tu joues ?

Les commentaires sont fermés.