logo

8. Expédition sur Forgefer

Rédigé par sigmedic Aucun commentaire

Le blizzard soufflait sur Dun Morogh depuis plusieurs heures sans montrer de signes d'affaiblissement, le soleil caressait la cime du relief escarpé, bientôt la nuit tombera sur ce monde hostile. Sur l’arrête d'une montagne une piste formée par une succession de pas s'effacait doucement tandis qu'elle apparaissait progressivement plus loin. De loin on le confondait à un frêle serpent qui avancait prudemment jusqu'au sommet, tout comme la sournoiserie de ce dernier, un petit groupe d'aventurier arriva au surplomb de la capital des nains de l'alliance.



 

Alors que le vent siffla fort aux oreilles des héros des Dies Irae, leur chef expliqua la situation.
_Bien nous voila à destination. Je vous rappel nos objectifs. Tout d'abord nous devons savoir ce que savent les nains au sujet de la corruption du rêve d’émeraude. Puis si le temps nous le permet, nous devons découvrir quel est le nom du traître qui se cache parmis nous.
_ Oui pour cela visons les maîtres instructeurs des classes. Eux seules ont l'autorité pour nous envoyer un espion, Cria Ombreline afin de perça le bruit environnant. Mais ils sont nombreux, une chose aussi délicate ne peut venir que d'un seul d'entre eux
Nyarly ajouta une suggestion.
_ S'ils savent quelque chose au sujet de la corruption du rêve, cela ne peut venir que de la ligue des explorateurs. Juste avant le cataclysme, les nains ont ramenés des tablettes mystiques d'ulduar, la bibliothèque des Titans! Mais je ne sais pas où elles sont stockés dans la capitale.
Je répondis.
_ Soit elles sont dans le hall des explorateurs, soit elles sont a coté de Magni. Je vous rappel que leur ancien chef s'est sacrifié pour protéger forgefer du cataclysme en activant une de ses tablettes et qu'une malédiction la transformé en cristal.
Nominoé le respecter résuma :
_ Bien alors trouvons ces tablettes et cet instructeur.:

Le groupe d'aventurier fit apparaître leur monture, et s’envolèrent vers l'entrée de Forgefer.

Classé dans : Games Mots clés : aucun

A propos de l'auteur, sigmedic:

Écrire un commentaire