logo

12. Le défilé

Aucun commentaire

Cela faisait plusieurs jours que je serpentais Azeroth à la quête de comportement étrange dû à la corruption du rêve d’émeraude. Je dormais chaque nuit dans une ferme différente, afin de récolter le plus d'informations. Je recherchais d’éventuel rumeur au sujet de haut dignitaire tombant dans la folie ou des changements de personnalité troublantes.

On avait départagé les tâches au sein de la guilde, certains devaient se renseigner au sujet des médaillons étranges que portaient les membres de l'alliance, d'autres parcouraient comme moi le monde d'azeroth à l’affût d'impact de la corruption du reve.

Alors qu'un soir où je survolais la région du mont d'hyjal, je vis un mort vivant, chevalier de la mort en mauvaise posture face à une dizaine de druides des flammes. Le sol etait jonché d'ennemis récement tués, mais le chevalier commencait à etre submergé. Malgré cela il lançait encore et encore des coups d'épées au milieu de cette masse d'ennemi mais lorsque sa goule tomba, le désespoir le toucha et doucement posa un premier genoux au sol, sa vue se troubla. C'est à ce moment que sans réfléchir, je sauta de mon monture en plein vol, activa mon parachute, et durant ma lente descente je commença à envoyer mes malédictions et mes sorts d'ombres sur les druides. Ces derniers ne comprirent pas tout de suite d'où venait cette nouvelle attaque, et je profita de leur étonnement pour intensifier mes sortilèges. Rapidement le chevalier compris qu'il avait un soutient et retrouva du courage à combattre ces ennemis, se releva et avec sa lame runique décapita encore deux ennemis.
Au moment où mes pieds touchèrent le sol, mes sorts avaient finis d'aspirer les âmes des druides enflammés mettant fin à la menace.



 

L'aventurier vint vers moi et me demanda:
- Merci compagnon, j'ai bien cru que mon heure etait arrivée. Comment te nommes tu ?
- Sigmedic, démoniste des Dies Irae. L'endroit est connu pour être dangereux avec les récents évènements, pourquoi te promènes tu seul ici?
Le chevalier nettoya sa lame immaculée de sang sur la toge d'un cadavre avant de la placer dans son fourreau.
- Je suis venu en éclaireur, je devais trouver un endroit pour préparer une embuscade aux ally. Le chaos qui règne ici s'y prêtre assez bien. Mais j'avoue avoir sous-estimé ces druides enflammés.
- Je comprends, ces chiens galeux de l'alliance seraient plus utile à servir de terreau qu'à fouler le sol.
Son regard noir inspecta rapidement mon équipement comme le ferait un commandant de troupe jugeant un de ses soldats. Je compris que j'avais devant moi un haut gradé.
- Quoi qu'il en soit j'ai une dette envers toi. Sans ton intervention j'aurai retrouvé mes amis tombés aux combats. Si un prochain jour tu as besoin de moi ou des mes hommes, tu pourras compter sur moi
Je lui demanda:
- A qui je viens de sauver la vie?
- Ho pardon de ne pas m'être présenter plutôt. Jergal, Officier de guilde des Come Get Some. Nous avons qu'un seul objectif abattre le plus possible d'ally.
- Bien je prends note de ta proposition, peut être qu'un jour nos chemins se recroiseront.
Je profita de la rencontre pour demander à tout hasard.
- Nos jours sont bien sombres en ce moment on voit des choses étranges, tu dois beaucoup voyager n'aurais tu pas eu vent d’évènement curieux?
Jergal réfléchi un moment puis en souriant me dit:
- Apres réflexion oui, j'ai entendu dire que Lor'themar Theron gardien de Lune d'Argent demande à ses troupes d'attaquer sans porter de casque afin de préserver leur coupes de cheveux.Ces elfes de sang .....
Je venais de relever cette information capitale et ne prêta pas attention au reste de son discours. Jergal ne prenait pas ça au sérieux mais pour moi il y avait de bonne raison d’enquêter. Notre rencontra une fois fini je parti aussitôt à lune d'argent pour voir ce qu'il en retournait.

Il m'a fallut deux jours pour rejoindre le domaine des elf de sang. En entrant dans la cité le débordement de la magie me sauta au yeux, il y en avait partout jusqu'aux balais qui nettoyaient tout seuls les rues de la capitale.
J'approcha de la Flèche de Solfurie, salle où était en train de parler les trois dirigeants des elfes de sang dont Lor'themar Theron. C'est alors que je fus le témoin d'une scène étrange qui renforça ma conviction que la corruption du rêve d’émeraude avait fait perdre la raison à l'un des chefs.
En effet Lor'themar Theron soutenait à ces officiers qu'il était de leur devoir d'elfe de partir au combat en gardant la classe. Le port du casque de combat était un affront à leur brushing impeccable. Que la beauté seule des elfes suffiraient à unir l'alliance et la horde afin de combattre aile de mort et qu'il était indispensable de réformer le port d'armure hideuse et soutenir la soie artisanale des efles comme parure de combat. Il était évident pour lui que la magnificence des elfes était une arme sous estimé qu'on devait mettre en avant tout comme l’était leur corps d'athlète imberbe. Finalement leur splendeur à elle seule représentait la horde et Il voulait asservir les mort vivants en domestique de donner le statut de vigile aux orcs et de remettre dans leur enclos les trolls d'azeroth.
Ses deux amis Halduron Luisaile et le Grand magistère Rommath ébahis part tant de conneries essayèrent de raisonner Lor'themar Theron sans réussite. Ils lui donnèrent un calmant dans son hydromel.



 

De toute évidence le temps était compté. J'envoya aussitôt des courriers à tous les membres de la guilde pour les informer de ce fait puis alla dans une auberge me reposer et réfléchir pour rétablir la situation avant qu'elle ne dégénère. C'est yahel qui m'apporta la solution le lendemain matin, notre paladin elfe de sang me retrouva à l'auberge de la capitale et me proposa quelque chose de simple mais qui pouvait être terriblement efficace. Il était arrivé avec son superbe Annihilateur kor'kron qui comme il le disait lui même, mettait bien en valeur ses somptueuses nouvelles épaulières. Nous nous attablons et devant une boisson délicate servit par une serveuse vêtue légèrement me fit part de son idée. Je commença:
- Heureusement que notre chef Nominoé n'est pas avec nous, avec une serveuse comme celle la il aurait été intenable.
Yahel approuva d'un signe de tête et continua:
- Je ne suis pas surpris qu'un efle de sang, même un haut dignitaire, tombe dans ce délire. Moi même il m'a fallu beaucoup de temps pour comprendre qu'il existait d'autre forme de beauté et que finalement cela n’était que de la fioriture physique.
En disant cela, yahel n'a pu s’empêcher de replacer une mèche de cheveux qui était tombé sur son visage d'un coup sec et précis de la tête. Je souris et répondit:
- Oui je le vois bien, mais dis moi ta suggestion.
- Il suffit de l'inviter à un défilé de mode où durant lequel toute les races d'azeroth participeraient. Il verrait de lui même que les elfes n'ont pas le monopole de la beauté, même les trolls et autre gobelin peuvent rivaliser.... dans leur domaine. Lacha-t-il dans un murmure à peine retenu.
Pourquoi n'y avais-je pas pensé moi même, cela paraissait tellement simple. Je lui demanda:
- Serais tu capable d'organiser ce défilé de mode rapidement ? nous devons agir rapidement!!
- ho oui, pour nous les elfes cela est innée. je m'occupe de tout, j'aurai besoin de ton aide pour la logistique c'est tout.
Je répondis:
- Très bien fixons la date du défilé dans trois jours ici même prés de la capitale des elfes, je vais en toucher deux mots aux chefs de lune d'argent.
- Je vais inviter toute la guilde à y participer, la mixité des races suffira pour faire ouvrir les yeux à Lor'themar Theron. Précisa Yahel.
- Bien je vais commencer les préparations, et demander à la guilde de venir avec leur plus beau apparat.
- Pour pimenter le tout je propose de mettre en jeu une moto-bécane pour le vainqueur cela encouragera la guilde à venir.



 

La préparatifs s’enchaînèrent rapidement, la date fixée s'approcha et les membres des Dies Iraé arrivèrent les uns après les autres à Lune d'Argent. Bientôt le défilé aura lieu sur la place de l'épervier juste à côté de la capitale, organisé part Yahel et avec le soutient de Sigmedic.
Soyez de la partie pour que le chef des elfes de sang retrouve la raison et profitez de l’évènement pour prouvez a tous que vous avez la classe.
Une moto-bécane est en jeu ainsi que d'autre récompenses.

Classé dans : Games Mots clés : aucun

11. La vision de Krockdur

Aucun commentaire

Krockdur rassembla toute la guilde autour de la table. Sur cette dernière le parchemin métallique etait relié a un casque plutot grotesque qu'il coiffa non sans fierté d'en etre l'inventeur. Il se concentra un moment puis nous transmis ce qu'il vit sur le parchemin.



 

Et sur un ton froid nomi nous dit:
- Trouvez la planque d'Avare pour qu'enfin la justice soit rendue.
Rapidement on reconnu ou se trouvait Avare le traître. La chasse à l'homme nous fit voyager jusqu'au phare de l'ouest sauvage situé non loin de Hurlevent. Là bas on découvrit dans la cachette de fortune un plan nous indiquant la mine de la Kapitalrisk à Mulgore ainsi que plusieurs titre de transport du train fusorail express d'ashara!. Avare avait donc l'intention de racheter sa liberté auprès de ses supérieures et d'aller se réfugier dans la ville gobeline de baille-fond.
Rapidement la pince se resserra sur le fuyard, apokalypto le rata de peu mais finalement Saisha l'attrapa in extremis à l'entrée d'Orgrimmar. La guilde se concerta durant un court moment pour savoir quoi faire de lui. Sans étonnement sa condamnation fut sans appel. La mort.

Durant l’exécution Avare nous jura que sa mort serait venger, enfin que l'alliance continera à nous exterminer. Son dernier crie se fit entendre jusqu'à l'autre bout de la capitale et sa dépouille fut laisser aux cochons sauvages.

Ainsi se termina l'épisode du traître, désormais les Dies Irae savent qu'ils sont les seules de la Horde à connaitre l'existence de la corruption du rêve d’émeraude, les seules à savoir que l'alliance possède déjà un moyen pour s'en protéger avec d’étranges médaillons. Et surtout qu'elle veut à tout prix étouffer cette information, notre guilde est menacée et nous devons garder cela pour nous au risque de mettre plus de monde en péril.

Classé dans : Games Mots clés : aucun

10. Le traître

Aucun commentaire

Des pas s'affolaient sur le parquet tout neuf de la salle de reception dans le domaine du palais des plaisirs. Ce petit être vert avec une frange mal taillée tombant sur ses yeux rouges se dépêchait à rassembler ses affaires. De toute évidence il avait l'air préssé de dégerpir d'ici. Avare etait resté au palais lorsque la guilde était partie sur Forgefer. Ce manipulateur avait réussi a décrocher le poste de vigile au QG temporaire afin de surveiller les affaires personnelles des aventuriers et de protéger des nouvelles recrues en formation.



 

Il parlait aux quatre sihouettes assises maladroitement au banquet refroidit. Il fixa l'une d'elle afin de faire le point sur la situation.
- Hmm j'ai sous estimé cette guilde, en ce moment ils doivent être sur le point de pénétrer ForgeFer. Il y a de forte chance qu'ils apprennent que le maitre voleur m'a payé pour vous infiltrer.
Il tourna la tête à l'autre silhouette qui était un peu plus courbée sur la table.
- Tu comprends je n’avais pas le choix, vraiment pas le choix. J'ai une dette énorme à rembourser dit il d'un air inquiet. La Kapitalrisk ne plaisante pas la dessus et je ne pouvais pas retourner dans cette horrible mine. Non je devais le faire, c’était la meilleure solution évidement. Travailler dans cette mine n'est pas pour moi, je suis quand même plus utile en assassin, mais ces crétins de la Kapitalrisk ne m'ont jamais fait confiance .
Il alla fouiller dans les sacs des aventuriers et y vola les quelque pieces d'or puis, regarda la dernière silhouette, toujours immobile sa tète plongée dans son assiette.
- Tu comprends toi n'est ce pas? Apres tout je devais bien profiter de la situation. Oui oui, suis un gobelin de la Kapitalrisk et alors? Personne ne la découvert ici et cela m'a permis d'accepter cette mission. Les gobelins du cartel de baille-fond ayant rejoint Garosh, je pouvais plus facilement me faire passer pour quelqu'un de la horde et m'infiltrer dans une guilde. Le maître-voleur nain de Forgerfer l'avait bien compris lui. J'ignore toujours comment il m'a trouvé mais qu'importe, avec tout l'or qu'il me promettait pour ce contrat je pouvais racheter ma liberté et c'est tout ce qui compte.
Il pris ses sacs et se dirigea vers la sortie.
- De toute façon maintenant il est trop tard, je vais être découvert je me dois partir d'ici et me mettre au calme un moment.

Une fois devant la porte, Avare se tourna une derrière fois vers les silhouettes attablées.
- Vous auriez peut être eu plus de chance de vivre dans la capitale des nains de Forgerfer finalement, dit-il en ricanant.
Il claqua la porte. Sous le choc des vibrations les silhouettes sans vie tombèrent lourdement de leur chaises et se retrouvèrent dans leur sang qui s’était écoulé lentement pour en faire une marre recouvrant la moitie de la salle. Malgré leur blancheur mortuaire, on pouvait reconnaître les visages de Warmydalix, Loufok, Binch et Rosalia.
Les nouvelles recrues sortirent ainsi de la guilde, les pieds par devant.

Deux jours plus tard nous arrivions avec la guilde au palais des desirs avec l'intention de capturer Avare.
Je devançais de peu le groupe avec mon hippogriffe et dés le pied posé au sol je me dirigea vers l'unique bâtiment du domaine. La porte en bois pivota en me divulgant l'horrible spectacle. je fis aussitôt demi-tour et alla à la rencontre de Saisha qui me suivait de peu accompagné d'Apokalypto le troll chasseur. Sachant la situation critique je demanda à la pretresse.
- Saisha vient vite nous pouvons peut etre faire encore quelques choses pour eux.
- Tu sais bien que je ne peux pu soigner aussi bien qu'avant. Quoique avant ce n'était pas mieux répondis t elle d'air triste.
Je me souvenue alors que Saisha avait un passé aussi sombre que ses pouvoirs. Depuis qu'elle n'avait pas réussi à soigner son être aimé blessé mortellement à la suite d'une terrible bataille, elle tomba de l'autre côté de la raison. Elle se pensait être une soigneuse incompétente et par conséquent se jura de tuer ses ennemies avant qu'ils ne fassent de blessés. Dés lors, elle est devenue une redoutable attaquante, achevant ses victimes méticuleusement, certainement un ancien comportement de soigneur.
- Je ne peux pas utiliser la pierre d'âme sur eux, il est trop tard pour qu'elle en ramene un, repondis-je.
Saisha et Apokalypto compris alors qu'un drame irréparable c’était produit et entrèrent dans la salle de réception constater les décès. La prêtresse se pencha sur le 1ere corps et en déduit l'heure du crime.



 

- C'est arrivé il y a au moins 2 jours, conclua Saisha.
Apokalytpo avec l'aide de son loup essaya de trouver des traces d'Avare. Helas le voleur connaissait bien son affaire et aucuns indices ne fut trouvés. On attendait le reste de la guilde dans un silence macabre.
Dans l'heure qui suit toute la guilde etait enfin arrivé au palais des désirs. L'ambiance était lourde mais déjà on commençait à réagir. Nominoé notre chef prit les devant afin d'organiser la chasse à l'homme, ces crimes horribles ne pouvaient pas restés impunis.
- Bien que savons nous finalement d'Avare ? demanda à tous notre chef.
- Finalement peu de choses, il nous a rejoint il n'y a que très peu de temps, répondis Ombreline notre formateur voleur.
- Il a beaucoup d'avance sur nous, suffisamment pour quitter le continent, les titans eux même ne pourraient le retrouver, ajouta Apokalypto.
Je répondis:
- Nous pouvons peut être pas demander d'aide aux titans mais peut être....
Je fus interrompue par Krockdur, notre troll druide.
- Je peux le wetrouver, dit-il calmement.
Tout le monde attendit impatiemment ses explications. Ce troll était vraiment atypique, il avait suivit la voie des soigneurs et avec le temps devenu notre premier soutient lors de nos aventures, mais ce qui le caractérisait le plus c'est qu'au lieu de se rapprocher encore plus vers la nature comme le ferait tout les druides, Krockdur lui s’était plongé dans l’ingénierie comme axe de recherche. Personnes a par lui ne comprenaient l'utilité de ses inventions toutes aussi tordues les une que les autres. Nous vantant les mérites des ses prototypes, mélange de mécanique et de magie druidique.
- Il a la mawque comme vous tous, expliqua-t-il.
Ne comprenant rien comme a mon habitude je demandais.
- La marque? C'est quoi encore cette chose ?
Il dévoila alors une chose extraordinaire, qui pour lui passait tout naturel.
- Ba, j'ai utilisé le mawqueur sur lui comme d'habitude lorsque nous pawtons en mission. J'ai beau vous expliquer, vous ne faites jamais attention. J'ai posé sur vous tous un sort de soin benin que j'ai modifié avec une de mes inventions. Ce sort pose une marque sur votre ego spirituel. Cela me pewmet de savoir dans quel état de sante vous etez. C'est indispensable pour un soigneur comme moi vous savez, son fonctionnement est très simple il s'agit d'un....
Nominoé le coupa.
- Abrége s'il te plait, nous avons pas le temps pour les spécificités techniques.
- oui oui, j'y viens. je connais dons à chaque instant votre etat de sante, et je peux déduire votre localisation afin de pouvoir vous soigner à distance. rajouta-t-il. Enfin, à cette distance la localisation sera difficile. D'habitude cela me permet d'avoir une vision de ce que vous voyez pendant plusieurs secondes et j'arrive ainsi à déduire où vous etez. Mais s'il est loin, la vision sera très courte. Et lorsque j'utilise la marque, elle dispawaît, je ne pouwais l'utiliser qu'une seule fois.
- Utilise alors la marque avant qu'il ne soit trop loin. demanda nominoé.
Krockdur était tout fier de nous montrer l'utilité de ces étranges machines. Il sortie en parchemin métallique mais flexible.
- Avec une autre invention je pouwais vous montrer ma vision sur ce pawchemin. Mais il me faut un peu de temps pour préparer tout ca.
Nominoé résuma:
- Trés bien prépare ton bordel et une fois prêt appel nous. De notre côté nous allons nous organiser à cette chasse à l'homme. Je vous rappel que nous devons capturer Avare vivant afin de rendre justice. Pour cela je vais vous donner des épices qui le transformeront durant un temps en bébé. Il sera plus facile de le neutraliser sous cette forme. Dés que la vision de Krockdur sera prête nous iront ensemble l'attraper. Avare doit certainement préparer sa disparition.

Les Dies Irae commencèrent leurs sac afin de traquer ce traitre.
Avare doit etre jugé et punie.

Classé dans : Games Mots clés : aucun

9. A l'attaque !

Aucun commentaire

Les aventuriers pénétrèrent dans la capitale des nains, avec la conviction de trouver le traître qui se cachait dans la guilde, et de cerner les connaissances des nains sur la corruption qui sévit dans le rêve d’émeraude comme l'avait décrit nyarly.
Apres un moment de concertation ils décidèrent d'aller dans le hall des explorateurs en espérant y trouver les tablettes mystérieuses d'Ulduar trouvées peu de temps avant le cataclysme par les nains. Ils soupçonnaient qu'elles devaient contenir des informations sur ce qui se passaient dans le rêve.
Hélas pour eux, les courageux heros des Dies Irae n'y ont rien trouvés et ont du se diriger vers le vieux forgefer en espérant y dénicher Magni. En effet on raconte que l'ancien chef de la capitale naine serait transformé en diamant après avoir déclenché une des tablettes pour les sauver du cataclysme, peut être étaient elles encore lasbas.
Les renforts commençaient à arriver, les aventuriers devaient se dépêcher. C'est dans les profondeurs de Forgerfer qu'ils trouvèrent Magni figé pour l’éternité en diamant suite à une malédiction et à coté de ce dernier les mystérieuses tablettes. Deux gigantesques grimoires étaient à coté de la statue. Apres une rapide lecture, ils comprirent qu'ils étaient la traduction des tablettes et apprirent que la corruption qui perturbe en ce moment le rêve d’émeraude y était prédit.
Les nains étaient donc au courant, et par extension l'alliance également.



 

Apres s’être remis de cette malheureusement découverte, les aventuriers décidèrent d'aller interroger le maître des démonistes, ils le soupçonnait être l'investigateur de l'espion. Les dies Irae devait connaitre le nom de ce traître pour l’interpeller. Pour cela, ils durent traverser une nouvelle fois tout forgefer en se défendant contre les gardes, les commerçants de passages et surtout contre quelques héros de l'alliance qui ont répondu à l'appel pour défendre. Une fois arrivé dans la caverne lugubre, le maître démoniste une fois maîtrisé ne parla pas, mais le maître voleur non loin de la subit le même sort que son compère et dans un dernier soupir lâcha le nom du traître qu'il avait envoyé afin d'espionner la guilde.

Avare était donc le coupable, c'est lui qui avait avertie les nains que Nyarly en savait beaucoup trop, lui qui a permit à Forgefer d'envoyer à deux reprises un commando pour éliminer le troll avant qu'il ne parle, une fois sur la péniche dans les salines, et l'autre fois dans le palais des plaisirs où à eu lieu la dernière réunion. Heureusement pour les Dies irae ce fut à chaque fois un échec grâce au courage et à l'experience d'apokalypto et d'ombreline et ainsi désormais le secret a étè dévoilé.

La défense dans Forgefer c’était organisé, des héros de l'alliance c’était rassemblé dans le quartier de la garde mystique. Ils ont tenté d'exterminer les Dies Irae, pour éviter que ce secret ne sorte des montagnes de Dun Morogh. C’était sans compter sur la détermination du groupe qui a pu s'extirper de la capitale et tenir front devant la citadelle face aux héros de l'alliance.
La mission fut une entière réussite.

Cependant, durant l'expédition menée dans la capitale naine, les aventuriers ont découvert une chose bien mystérieuse. En effet, d'étranges médaillons ont été saisie régulièrement sur les cadavres des gardes ainsi que sur tout les haut gradés de Forgefer. Quelle peut être la fonction de ces médaillons pour qu'ils aient été distribué et porté par tous? Et où se cache Avare le traître impuni?

Classé dans : Games Mots clés : aucun

8. Expédition sur Forgefer

Aucun commentaire

Le blizzard soufflait sur Dun Morogh depuis plusieurs heures sans montrer de signes d'affaiblissement, le soleil caressait la cime du relief escarpé, bientôt la nuit tombera sur ce monde hostile. Sur l’arrête d'une montagne une piste formée par une succession de pas s'effacait doucement tandis qu'elle apparaissait progressivement plus loin. De loin on le confondait à un frêle serpent qui avancait prudemment jusqu'au sommet, tout comme la sournoiserie de ce dernier, un petit groupe d'aventurier arriva au surplomb de la capital des nains de l'alliance.



 

Alors que le vent siffla fort aux oreilles des héros des Dies Irae, leur chef expliqua la situation.
_Bien nous voila à destination. Je vous rappel nos objectifs. Tout d'abord nous devons savoir ce que savent les nains au sujet de la corruption du rêve d’émeraude. Puis si le temps nous le permet, nous devons découvrir quel est le nom du traître qui se cache parmis nous.
_ Oui pour cela visons les maîtres instructeurs des classes. Eux seules ont l'autorité pour nous envoyer un espion, Cria Ombreline afin de perça le bruit environnant. Mais ils sont nombreux, une chose aussi délicate ne peut venir que d'un seul d'entre eux
Nyarly ajouta une suggestion.
_ S'ils savent quelque chose au sujet de la corruption du rêve, cela ne peut venir que de la ligue des explorateurs. Juste avant le cataclysme, les nains ont ramenés des tablettes mystiques d'ulduar, la bibliothèque des Titans! Mais je ne sais pas où elles sont stockés dans la capitale.
Je répondis.
_ Soit elles sont dans le hall des explorateurs, soit elles sont a coté de Magni. Je vous rappel que leur ancien chef s'est sacrifié pour protéger forgefer du cataclysme en activant une de ses tablettes et qu'une malédiction la transformé en cristal.
Nominoé le respecter résuma :
_ Bien alors trouvons ces tablettes et cet instructeur.:

Le groupe d'aventurier fit apparaître leur monture, et s’envolèrent vers l'entrée de Forgefer.

Classé dans : Games Mots clés : aucun

7. Découvertes de Nyarly

Aucun commentaire

Cela fait maintenant deux jours que la rencontre avec nyarly a eu lieu. Sigmedic apres avoir fait une halte dans les marecages d'aprefanges s’apprêta à arriver à Durotar, la région natale des Orcs. Le soleil etait haut dans le ciel, la chaleur etait trop forte même pour les scorpions qui cherchaient de la fraîcheur sous les rochers. La silhouette de l’énorme facade d'orgrimmar se détachait doucement à l'horizon. Apres quelques minutes de chevauché le demoniste entra dans la capitale des Orcs. Garosh avait laissé son empreinte sur l'architecture guerrière de la nouvelle cité. Une effervence perpetuelle remplissait les places et les allées, ou pouvait y trouver n'importe quel marchand quelque soit l'heure et y croiser des chevaliers et héros de tous horizons.
J’étais fier d'appartenir à la horde.

J'entra dans l'auberge du rendez-vous et demanda au tenancier des informations.

_ Tavernier ! est ce que d'autre personne de la guilde Dies Irae est-elle arrivée?
_ Non personne encore. Vous etez le premier, répondis l'aubergiste. Par contre j'ai un message pour vous de la part de Nominoé. Vous devez le rejoindre au palais de plaisir au nord d'ici.
_ Oui je connais l'endroit, notre chef le loue de temps en temps lorsque toute notre guilde est conviée. Soit disant que c'est le seul endroit assez grand pour nous accueillir. Ce n'est qu'une excuse pour profiter des délices mis à dispositions. M'enfin merci pour le renseignement;

La journée n’était pas encore bien avancée mais je décida de m'y diriger de suite. Je pris un coursier du vent et m'envola pour un court voyage. A peine descendit de ma monture que je vis une scene pour le moins étonnante.
Nominoé était entrain de gonfler ses muscles devant jersy notre magicienne. Encore une fois je me trouvais être le témoin d'une situation gênante. Notre chef respecté essayant de faire succomber une des nôtres dans ses bras. C’était sans compter le tempérament sauvage de jersy qui utilisa aussitôt les arcanes pour le transformer en mouton, sous les yeux protecteur d'Enimag habituée des maladresses de Nominoé.



 

_ Décidément tu ne pourras jamais te retenir des qu'il s'agit de femme. Ce vice te perdra.
Une fois en état il me répondit.
_ Je voulais juste remercier un de nos membres les plus fidèles .
_ Et bien prends garde à toi si tu veux conserver ton membre le plus fidèle, et je ne parle pas de moi. Trancha sur le vif jersy.
Baghéera, le félin de la chasseresse, haussa ses oreilles à ses paroles. Il huma l'air à la recherche de quelque choses. Enimag le rassura en le caressant tendrement.

Le reste de la journée fut remplie d'arrivée successive des héros de la guilde. Nyarly arriva escorté de Saisha et Krockdur,on ne pouvait pas prendre le risque de le laisser seul après ce qui était arrivé sur la péniche gobeline des salines. Yahel et Ombreline arrivèrent ensemble sur un mammouth des glaces, créature ramené du norfendre par un marchand. Loufok le jeune chasseur arriva seul, il etait prévue qu'il arrive avec Apokalypto mais n'ayant pas de nouvelles de ce dernier depuis hier, il pensa le retrouver ici. Quasiment tout le monde répondirent présent au rendez-vous même Avare la nouvelle recrue et disciple d'ombreline.
Le soleil se couchait doucement projetant l'ombre du mont hyjal sur le terrain de golf à proximité. Les lampes à huiles furent allumer et les membres prirent place autour d'une table de réception, Nominoé entama la soirée.
_ Je vous remercie de votre présence, vous etez tous au courant de l'agression envers Nyarly. Il va nous faire part de ses découvertes qui l'ont mis en danger.
Le chaman continua.
_ Je vais essayer de wésumer tous ce qui m'est awivé pour aller à l'essentiel. Il y a plusieu's mois, ap'ès une succession d’évènement ext'aordinai'e, me suis wetrouvé à aider Cénarius.
_ Toi ! un simple troll à rencontrer un demi-dieu !! interrompu Krockdur notre druide extravagant bien aimé.
Nyarly repondit:
_ Peu importe les ci'constances, écoutez plutôt ce que j'ai à vous di'e. Pour lui venir en aide, il m'a envoyé dans le rêve d’émeraude. Une fois ma tache effectuée, je n'ai pas pu m’empêcher de p'ofiter de cette incwoyable occasion pour explorer ce monde parallèle.
_ Qu'a t'il d'extraordinaire ce monde? demanda Zoux notre soigneur en chef.
_ Hmmmmm weprenons alors au début. Au commencement, les forgeurs de monde, ceux qu'on nomme aussi les titans, créèrent le monde d'Azeroth. Ils choisirent cinq dragons et leur donnèrent des pouvoirs extraordinaires afin de maintenir et protéger Azeroth.
Nozdormu, le gardien du temps, Alexstrasza la gardienne des êtres vivants, Malygos gardien des flux magiques, Neltharion le traître responsable du cataclysme gardien de la terre et pour finir Ysera gardienne du rêve d’émeraude. Le rêve est le reflet d'azeroth originelle, le monde parfait qu'il a été sans avoir subit les conséquences des évolutions dévastatrices des êtres vivants et magiques. Il est le guide spirituel des druides, des artistes, il nous influe l'inspiration nécessaire à la vie.
_ Tu es en train de nous dire, que ce reflet idyllique d'azeroth est le soutien de notre spiritualité? demanda Nominoé.
_ Oui on peut le comprendre comme ça en effet, repondit Nyarly. Et j'y ai découvert une chose primordiale pour notre sécurité. En effet après avoir erré un moment, j'ai senti un espace corrompu dans le rêve. J'ai trouvé un lieu malsain, déformé à la limite de devenir cauchemar. J'ai fuis du rêve dès que j'ai pu. Puis je suis pa'ti sans en parler à Cénarius. J'ai trahis sa confiance en allant me promener dans le rêve de la sorte, je ne pouvais pas lui révéler cela sans subir son courroux.
_ Tu n'as trouvé qu'un cauchemar ni plus ni moins, pourquoi est ce si important? demanda warmydalix le disciple de Nominoé.
_ Comprenez bien, si le rêve devient cauchemar, cela aura des conséquences direct ici, en azeroth. Une mauvaise inspiration, peut amener des personnes à perdre la raison et à tomber dans une folie sans fond. Et cela à déjà commencer, j'en suis sur, c'est pourquoi je vous ai fait venir. Azeroth est en danger.



 

C'est alors que je compris pourquoi Nyarly voulait m'en avertir en premier, moi qui ai connu en partie la folie je connaissais l'effet destructeur qu'elle peut engendrer.
C'est alors que j'ai pris la parole pour soutenir ses mefiances.
_ Nyarly a raison de nous alerter. Même si la source était différente vous etiez tous témoins de mon état lorsque vous m'avez sauvez in-extremis. Evidemment je n’étais pas une menace, mais extrapoler ceci à des personnes influentes ou puissantes!!! Nous devons prévenir les chefs de guerres au plus vite.
_ Ils ont d'autres chats à fouetter, thrall est parti, garosh reconstruit orgrimmar et réunifie la horde, Sylvanas s'occupe de son peuple. Si on veut être écouter, nous devons rassembler plus d'informations et de preuves. me répondit notre chef

 

C'est alors que la porte s'ouvra dans un grand vacarme en s’écrasant contre le mur. Dans l'encadrement de la porte, une silhouette se détachait dans l'ombre de la nuit. Grande, elle s’avança en boitant légèrement, ses vêtements étaient usées par le temps tout comme le troll qui les portaient. Lentement on reconnaissait les trait familier du vieux chasseur Apokalypto. Ce baroudeur de strongleronce avait foulé toutes les terres hositles d'azeroth et de l'outre-terre, un troll respecté par ses pairs et craint de ses ennemis.
_ Salut la twibu, j'ai pris un peu de retard à l'auberge d'orgrimmar. Ce crétin de tave'nier ne me croyais pas membre des Dies Irae, alors il ne m'a pas informé du nouveau lieu de rendez-vous. J'ai du boi'e un tonneau de leur bon vin en vous attendant çà ma coûter une fo'tune. Voyant mon attente il a fini par me cwoire et m'a donner les nouvelles instructions.
_ On vient toujours ici pour les grandes réunions. Répondis notre chef étonné par autant de bêtises.
_ Uep c'est vwai j'avais oublié. Mais ca m'a pe'mis de faire la wencontre de twois invités su"pwises.
_ Mis à part la guilde, je n'ai invité personne d'autre, rétorqua nominoé.
Apo sorti alors de sa besace trois scalp franchement coupé et les lanca avec precision sur la table de réception. Sous l'impact elles glissèrent dans une flaque de sang et s'arreta juste devant notre chef
Apokalypto précisa:
_ Trois nains étaient à l'affu de vot'e petite discussion, avec l'aide de mon loup, j'ai pu les éliminer sans difficultés. Ce n'est pas t'ois demi po'tion qui me pose'ont pwobleme!
_ Ha c'est ce qu'a du sentir Baghéera, mon felin tout à l'heure, repondis enimag.
_ Ou peut être que ton chaton avait peu' du combat ? ricana Apo.
_ Je te rappel que tu devras tuer plus d'un bataillon de nains pour me rattraper, lança Eni avec un grand sourire.
En effet, Enimag et Apokalypto s’étaient pris pour un jeu morbide, à savoir celui qui fera le plus de point, avec une règle simple. Un point pour un humain ou un draenei et un demi point pour un nain ou un gnome. L'elfette était cette fois devant pour un moment.

Nominoé se leva lentement. Ses yeux se plissèrent doucement, fis un tour de table du regard et déclara:
_ A deux reprises, des nains de forgerfer ont attaqué un des membres des Dies Irae. Cela est intolérable mais surtout cela cache un autre problème. Ils étaient au courant de nos affaires.
En détachant chaque sylabe il continua:
_ Nous avons peut être un traître parmis nous.
Un silence non surprenant s’installa quelques secondes avant que le chef poursuive.
_ Des demain nous partons sur Forgefer pour plusieurs objectifs. Connaitre l'eventuel traître, qui se dévoilera peut être de lui même déci-la. Et savoir ce que l'alliance sait au sujet de la corruption du rêve d’émeraude que Nyarly vient de nous expliquer.

Classé dans : Games Mots clés : aucun

6. Cape d'ombre

Aucun commentaire

Son visage était proche du mien, je sentais sa chaleur ainsi que son haleine de chacal, là au milieu de se bar rempli de fêtard gobelin, il allait enfin m’expliquer ce qui le rendait si inquiet. Ça doit certainement avoir un rapport avec son absence prolongé, lui qu'on avait pas vu depuis des semaines et le revoilà qui réapparaît en me donnant rendez-vous dans cet endroit pour le moins curieux.

_ Cwois moi l'ami, je suis allé où peu de monde le peut. Chuchote Nyarly surveillant du coin de l'oeil les environs.
_ Quoi t'es allé sous la couche à Enimag ?
J’essayais de calmer l'athmosphere il avait l'air de plus en plus tendu.
_ Je ne plaisante pas mon gwas, je suis venu te le diwe a toi ca' tu peux compwend'e l'impowtance de ma decouve'te.
Jamais je n'auwai du y aller pas comme ca.
_ Bon lache le morceau tu commences à me faire peur.
_ Le monde d'Azertoth est en danger!!!. s’exclame Nyarly dans un sifflement
A ses mots il semblait soulager que le ciel ne s’écroula pas instantanément. Un long silence s'installa. Quelques secondes puis le troll s'installe plus confortablement sur son tabouret. Je fis de même puis demanda des précisions.
_ Que signifie tout ca ? Tu as des nouvelles informations concernant Aile de mort ? Ou es-tu partis ? Pourquoi rendez-vous ici ?
_ Non pas le dwagon noir, c'est aut'e chose. Tu es venu ici caw c'est un lieu public ou il y a toujouws du monde à n'importe quelle heu'e.
_ Je suis pawti, dans le .... Il pris un longue inspiration afin de bien articuler ses prochains mots.
_ Dans le rêve D’émeraude.

Subitement je vis ses pupilles s'ouvrir en grand et son regard était dirigé derrière moi. Je compris en même temps que je reçu un grand coup sur la tète qu'une menace était apparu a notre insu dans mon dos. Le choc fut brutal, Je me retrouvais un genoux et une main au sol pour me soutenir de l'impact. Un voile descendit devant mes yeux, et ma vision se troubla. Je levais tête vers Nyarly. Mon ami s’était aussitôt relevé en renversant le tabouret loin derrière lui. Mon agresseur se tenait entre nous sur notre table base. Il lui faisait face, sachant très bien que mon état m’empêchait d'intervenir. Nyarly installa rapidement ses totems de protections, mais ce fut sans résultat. Notre agresseur se volatilisa dans les airs et réapparu quasiment instantanément derrière mon ami lui enchaînant des coups de dagues dans les reins. Il s'agissait d'un gobelin. Pourquoi un membre de la horde faissait ca, c'etait compréhensible.
Je commençais doucement à reprendre mes esprits mais pas suffisamment pour agir. Une bagarre générale explosa dans le bar ca devenait un vrai désordre.
C'est alors qu'apparue juste derrière l'agresseur Ombreline. Notre gobeline voleuse des Dies Irae. Elle avait émergé de nul part et réussi immédiatement à maitriser le meurtrier.
_ Bordel mais qu'est ce qui se passe ici ? demandais-je.
_ Pas le moment de discuter sig, Nyarly est gravement bléssé. Ce traitre a utilisé des poisons, J'ai reconnu la technique qui m'est familière. Si on intervient pas rapidement on perdra notre chaman.
Elle regarda dans sa besace des herbes médicinales. Pendant ce temps, je m'approcha de mon ami allongé sur le sol, puis me pencha sur lui. Dans un dernier soupir il lacha.
_ Le reve d'emeraude,..... me sens pawti mon ga's.
_ Ton temps n'est pas venu, quand tu seras de l'autre cote, dirige toi vers le coté sombre, pas la lumière.

 



 

Je me redressa rapidement, j'avais suffisamment de temps pour lui poser une pierre d'âme. Quant il sera entre la vie et la mort elle saura nous le ramener en lui indiquant la bonne direction à prendre. Je me précipita sur notre agresseur, l'infligea de puissantes malédictions pour que sa vie flétrisse a vue d'oeil et draina son âme. Je surpris ombreline reculer d'un pas, dégoûtée des ce acte contre-nature, que pouvait elle comprendre à mon art.... Une fois la pierre magique créée, je l'appliqua sur Nyarly.
Ce dernier ouvra les yeux, et se releva comme au matin.

_ Mewci à vous deux compagnons. Dit-il.
_ Nous allons pas laisser notre explorateur partir découvrir la mort! Tu attendras encore pour cette ultime expédition. Répondis Ombreline.
Ayant hâte de pouvoir éclaircir tout ça je demandais à notre voleuse.
_ Que fais-tu ici ?
_ Les bonnes affaires prennent toujours naissance chez les gobelins et comment faire de juteuse recettes si ce n'est en espionnant les futurs contrats. Et tous le monde sait que tous les gobelins signent leur affaire autour d'une table d'un bar. Et vous etez dans le plus célèbre les amis !. Je viens régulièrement ici, cela fait parti de mes petites habitudes. Je vous ai surpris en train de discuter mais j'ai surtout très vite repérer ce nigaud qui a bien failli vous avoir. J'ai attendu le meilleur moment pour agir, il pouvait y en avoir d'autre
Nyarly demanda.
_ Ca ne peut pas etre un membre de la horde, je refuse de le croire, suis le seul à être au courant.
_ au courant de quoi? repliquais-je.
Ombreline lui faisait les poches et decouvrir un orbe de tromperie. L'objet retiré, l'aggresseur pris sa réelle apparence. Il s'agissait d'un nain de forgefer.
_ Un rat de l'alliance ici ! s'etonna, ombreline. Il a pris beaucoup de risque pour venir, cet orbe est rare, je l'ai longtemps convoité pour sa valeur on ne peut le trouver nul part depuis le grand cataclysme.
Nyarly emit une suggestion.
_ Ecoutez, j'ai sous estimé l'alliance. Wetrouvons nous à l'auberge d'orgrimmar dans 3 jours et je vous expliquerai tout. Je pense que toute la guilde doit etwe la...... c'est impowtant.

Classé dans : Games Mots clés : aucun

5. Une etrange invitation

Aucun commentaire

Je restais un certain temps à fossoyeuse afin d'etudier l'art de la maitrise de l'ombre et des malédictions. J'ai appris rapidement que les UD vivaient une époque difficile. La reine banshee, celle a qui je dois cette deuxieme vie, est devant un dilemne. Voir son peuple diminuer jusqu'a l'extinction ou bien utiliser les valkyrs du roi liche dechue afin de repeupler les siens. Les worgens faisant pression dans la region voisine, Dame sylvanas n'avait pas vraiment le choix que d’agir pour maintenir sa position.

Beaucoup de temps est passé, j'ai participé humblement aux projets de la dame noire, et en même temps mes liens se sont renforcés avec les Dies Irae que je considère presque comme ma nouvelle famille. Nous avons ensemble passé bien des epreuves et les saisons ont depuis défilés.
Un jour je recu par courrier une requete de Nyarly, je devais le retrouver dans 3 jours sur la peniche de Fléplouf et plozzik, dans les milles pointes.

Le soir tombait sur l'ancienne etendue des salines maintenant recouverte par la mer. On pouvait distinguer au loin les navires se detacher de l'horizon. Quelques mouettes profitèrent des detritus laissés par les clients, qui faisaient la queue sur le pont.
Mon coursier du vent repartie aussitot apres m'avoir déposé. Je n'aime pas ces bêtes puantes mais je reconnais que leur docilité est bien pratique pour les long voyages. Je me dirigais à l’intérieur du bâtiment vers le bar. L'animation bâtait son plein se soir là, comme tout les soirs finalement, les propriétaires menaient bien leurs affaires. Curieux endroit cela dit pour un rendez-vous.
Au milieu des habitués gobelins, se tenait légèrement courbé le troll familier. Nyarly m'attendait l'air un peu inquiet. Il portait des vêtements sales, et sentait encore plus fort qu'un guerrier orc après une nuit de bataille.

peniche.jpg

_ Ha je t'attendais me dit-il rapidement. Viens, posons nous autouw de cette tablé.
_ Ca fait toujours plaisir de te voir, ca faisait longtemps que tu etais partie en exploration. Ton vice te perdra.
L'expression de son visage, s'eclaircie pour la première fois depuis nos retrouvailles.
_ Oui, il est w'ai que j'appwecie de pawtir comme ca ve's l'inconnu. Wema'que, mon tit péché t'as sauvé la vie au moins une fois.
J'acquiciais lentement.
_ Si on peut appeler ca une vie. Mais tu as raison, tu m'as sauvé inextremis de la folie.
_ Et tu n'auwais jamais connu not'e twibu.
_ Je me souviendrais surtout de ma première rencontre avec nominoé.
A ces dernieres paroles nous partions dans un fou rire que seul les vieux amis peuvent comprendre.
_ Waconte moi enco'e une fois. Waconte ton premier contact avec notre chef, demanda Nyarly les larmes au yeux.
_ Ha non pas encore.
_ S'il te plait.
Son insistance m’étonna un peu, avait-il besoin de se remémorer de bon souvenir comme celui-ci? J'accepta.
_ D'accord, d'accord pour toi je vais encore une fois raconter cette histoire. Haaaa si à chaque fois que je l'avais raconté un humain serait tombé, crois moi que Hurlevent serait aux mains de la horde.
_ Alo's, je te la demandewai jusqu’à ce que tous azewoth soit viewge de cette wace! beugla le troll.

Nous passions commande auprès de l'aubergiste, de quoi boire et à manger pour quatre, notre troll en aurait manger l'aubergiste elle même tellement la faim l'assaillait. Puis sans attendre je relatais pour la enieme fois ma 1ere rencontre.

C’était il y a maintenant plusieurs années, après m’être trouvé comme démoniste, j'envoya par courrier une invitation à Nominoé afin de le rencontrer pour intégrer la guilde des Dies Irae. J'avais recu quelques jours plus tard un rendez-vous m'ordonnant de le retrouver dans une ferme au sud de durotar.
Le jour venu, je me dirigea avec hâte au lieu indiqué avec une certaine excitation. Enfin j'allais proposer de mettre mes services à mes bienfaiteurs. J'ai du arriver plus tôt que prevue.

Le vent ensablé me couvrait la vue, et c'est avec difficulté que j'attacha mon destrier dans l'enclos. Le vent sifflait dans mes oreilles en recouvrant tous les autres sons aux alentours. J'alla frapper à la porte.
Aucune rèponse. Je recommençais encore une fois. Toujours rien. La météo inconfortable me poussa à entrer par moi même.
Et la, avec stupéfaction je vis un elf de la nuit en sous vêtement au milieu de la pièce en train de se faire courser par une elfette tenant une énorme massue. L'elf etonné par ma présence s’arrêta net.
Chose que l'objet de réprimande ne fit pas et alla projeter le pauvre homme dans l'armoire comme on peut jetter un nain en dehors d'orgrimmar.
Voila mon 1ere contact avec le chef Nominoé. Ce vieux elf pervers avait tenter une promotion canapé auprès d'une elfette au fort caractère et aux réponses tout aussi.... convainquantes. Enimag la chasseresse avait engagé sous courroux bestiale envers nomi, le laissant lui et ses fantasmes au vestiaire.
Ses paroles raisonnent encore dans mon esprit: " Et ma massue tu la veux ma casse-noisettes gobelin de puissance ? "

Nyarly se ressourçait à chacune de mes phrases. Je voyais bien que l'affaire pour laquelle il m'avait invité devait avoir une grande importance. J’essayais d'aborder le sujet.
Les lampes de l'auberge habillaient les murs d'une teinte orangée. Les clients ne désemplissaient pas, je ne pensais que cette péniche perdue au milieu du nul part aurait tant de notoriété. La nuit était bien avancée et la fatigue commençait à montrer son effet. La dernière chopine vide je me lança dans le vif du sujet.



_ Dis moi compagnon ce qui t'accable. Tu ne m'as pas fait venir ici pour manger et boire en se racontant des histoires qu'on connait tous les deux.

Nyarly se tût. Son visage pris 10 ans d'un coup comme s'il portait le poids des problèmes d'azeroth sur ses epaules. Jamais je ne l'ai vu ainsi, lui d'habitude jovial commença à m’inquiétait sérieusement.
Il regarda autour de lui comme si aile de mort allait surgir de sous une table, puis avança sa tète vers moi par dessus la table puis me murmura.

Classé dans : Games Mots clés : aucun